L’Everest : à bout de souffle !

Everest summit

Aldas_Everest_Summit

Everest Summit Photo

Au regard des hommes, l’Everest est non seulement la montagne la plus haute du monde depuis le niveau de la mer (8848 mètres, soit presque l’altitude d’un avion en vol de croisière) mais déchaîne aussi les passions des alpinistes qui cherchent à vaincre le toit du monde.

Pourtant du camp de base au sommet, c’est tout un exploit, long, dur et où à 7924 m, la zone de la mort (seulement 33 % d’oxygène du montant total que l’on retrouve au niveau de la mer) révèle ses dangers pour l’homme. Le corps de l’homme ne peut en effet survivre à de telles hauteurs plus de quelques heures ou sans subir de graves séquelles. Pourtant, les expéditions de conquérants se popularisent et affluent chaque année vers le sommet avec ou sans bouteilles d’oxygène (plus généralement, seuls les grands alpinistes ou les Sherpas habitués à vivre en haute altitude tentent l’ascension sans oxygène).

De très nombreux livres sur les exploits ou les tragédies de l’Everest ont été écrits au cours du siècle dernier et de ces dernières années. Fascinant, envoûtant, c’est pourtant L’Everest, selon les mots des alpinistes, qui décide "si oui ou non", vous pourrez atteindre son sommet… mais surtout en revenir.

Le saviez-vous ? Ce sera seulement en 1953 que deux hommes, Edmund Hillary (Sir Edmund Hillary) et Tensing Norgay, atteindront le sommet pour la première fois de l’histoire de l’homme.

Photos par Topper_Harley, KelvinFlickr et Kenneth Koh.