Regard de photographe : Christine Lebrasseur

Christine est mariée, elle a deux adorables filles dont l’une, Léane (bien connue de ses followers) est son modèle préféré !

Aujourd’hui, elle nous présente son travail, sa passion, et se dévoile à nous dans cette interview très touchante : « Je suis une photographe autodidacte, solitaire et extrêmement peu sûre d’elle. Je remets systématiquement mon travail en question car je suis très sensible aux critiques (constructives de préférence). Je ne suis devenue photographe qu’il y a dix ans, à peine quelques semaines avant de découvrir Flickr, et c’est ma seule activité depuis environ cinq ans. »

Happy Magic

Depuis combien de temps faites-vous de la photo et comment est née votre passion pour la photo et le portrait ?

En 2005, j’ai dû être hospitalisée pour plusieurs mois, aussi, pour ne pas trouver le temps trop long, j’ai cherché des activités artistiques ou littéraires qui rempliraient mes longues journées d’attente. En plus de la poésie et de l’écriture, que je pratiquais déjà, je me suis essayée au dessin, à la peinture, à la calligraphie et… à la photographie. D’abord attirée par les détails, les natures mortes et surtout la couleur et la lumière, c’est à la suite d’un shooting pour la femme d’un ami que j’ai réalisé à quel point j’aimais le portrait et combien je pouvais raconter des histoires avec les visages des autres sans passer par les mots. J’ai petit à petit abandonné l’écriture jusqu’à laisser l’image prendre toute la place.

Tandem

Qu’est-ce qui vous fascine dans la photo ?

Le corps humain, et en particulier les visages, les yeux et les mains, qui sont des sources inépuisables d’inspiration. Hormis la prise de vue (qui génère chez moi beaucoup de stress…), j’ai beaucoup de plaisir à découvrir, trier, sélectionner et traiter mes photos. Chacune de mes publications demande plusieurs heures de travail, et c’est le résultat que j’obtiens au final qui me fascine.

Le Patriarche

Comment décririez-vous votre travail et votre style, et votre intérêt pour le portrait ?

Je ne sais pas si j’ai un style identifiable. C’est aux personnes qui suivent mon travail qu’il faudrait le demander. J’aime travailler mes portraits : c’est une douce addiction, et chaque portrait qui a plu est une immense fierté même si la « vie » de la photo s’arrête là.

Tête de

Quels sont vos réglages préférés ? Avez-vous une technique particulière ?

Exception faite de mon premier appareil photo numérique (un HP R707), j’ai toujours utilisé des Canon, et mon préféré depuis deux années, c’est le 5D Mark II. Je l’amène partout, sur mes reportages, pendant mes voyages, mes vacances et dans mon studio. L’objectif que j’utilise dans 95 % des cas, c’est le Canon 28-105mm f/ 4 – 5.6. Il me permet bien sûr de cadrer mes portraits mais aussi de capturer quelques paysages pour mes photos souvenirs.

Ancolie

En studio, je varie très peu mes sources de lumière, une softbox, un spot continu et un flash standard. J’utilise souvent les mêmes réglages (que j’ai mis des mois à trouver) et le mode Tv (Shutter priority). En extérieur, je travaille surtout avec le mode P (Program AE) qui me permet de ne régler que mes Iso et ma lumière et permet plus de spontanéité à la prise de vues.

Opprobre

Utilisez-vous des équipements qui sortent de l’ordinaire, par exemple des accessoires que vous avez fabriqués vous-mêmes ou que vous avez transformés ?

Non, je ne suis pas une bricoleuse, hélas ! Par contre, je suis toujours à la recherche d’objets insolites que je peux intégrer dans mes compositions (dernièrement des bulles, une loupe, de la farine, etc.). Parfois cela fonctionne plutôt bien et parfois… pas du tout !

Farinelli

Quelles sont vos méthodes de traitement des images après la prise de vue ? Qu’aimez-vous faire avant de publier une photo ?

J’utilise principalement Lightroom pour les ombres, les contrastes, la couleur, la quantité de noir et celle de blanc. Je sélectionne plusieurs rendus, un pour chacune des parties de ma photo : un pour la peau, un pour les yeux, un pour les cheveux, un pour le fond, un pour la main ou l’objet, un pour la couleur, etc. Puis je transfère tous ces calques sous Photoshop et je joue avec les masques, les pinceaux et les filtres. Il ne reste plus qu’à trouver un titre, renseigner les exifs et la photo est presque prête. Pour finir, j’ouvre tout simplement ma composition dans Picasa et j’essaie tous les cadrages disponibles (carré, A4, 16:9, etc.). Enfin, je la teste en fond d’écran. Lorsque je suis satisfaite, je publie et j’attends les réactions et critiques.

Contact

Qu’est-ce qui vous plait le plus sur Flickr ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de partager vos photos sur le site ?

J’ai découvert Flickr par hasard en mai 2005, et ce qui m’a immédiatement plu, c’est la diversité des photos et des photographes. Les amateurs côtoyaient les pros, les photos de vacances flirtaient avec les compositions magistrales, et les portraits tutoyaient les fleurs et les paysages. Je me suis immédiatement rendu compte que j’avais beaucoup à apprendre de tout ce mélange, et j’ai acquis énormément de connaissances en regardant les travaux des autres et en lisant les fils de discussion.

Coquin de printemps

Quel autre membre de Flickr, ou d’un groupe Flickr, vous a le plus inspiré, et pourquoi ?

Sincèrement je ne me souviens pas des galeries que je suivais à l’époque. C’était il y a bientôt dix ans et les choses ont beaucoup changé depuis. Par contre, aujourd’hui, je peux affirmer sans honte que certains photographes me font littéralement rêver ! Pour n’en citer que trois (ils sont bien trop nombreux), je dirai que Brett Walker pour sa créativité et son audace, Lee Jeffries pour le mariage de réalisme et d’onirisme ou Benoit Courti pour son sens de l’esthétique et son imagination, me poussent chaque jour à me remettre en question et à aller plus loin pour être meilleure encore.

Il y a plusieurs groupes que je fréquente assidûment car leurs choix de photos sont parmi les plus variés, innovants et artistiques qui soient et ils sont très sélectifs. Par exemple : Art Libre, Prodigy ou The Face UK.

Léna

Quelle est votre photo de cœur, et pourquoi celle-ci ?

Curieusement, ce sont rarement les photos les plus populaires qui me plaisent le plus dans mon stream. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai créé sur ma galerie un set spécial pour regrouper mes 20 préférées (sur environ 2000). Mais je crois que celle dont je suis la plus fière c’est « Pitch Black ».

Pitch Black

D’abord parce que c’est Léane, ma fille, qui pose, ensuite parce que j’aime le rendu – bien noir, bien profond comme je les préfère – et enfin parce que le message que je voulais faire passer semble être relativement bien passé. Merci à ce propos aux personnes qui m’écrivent en privé pour me donner les ressentis ou les histoires qu’ils se racontent devant certaines de mes publications, car c’est aussi pour cela que j’ai envie de continuer.

Quelles sont les trois photos d’autres membres de Flickr que vous admirez le plus, et pour quelle raison ?

Ce fut extrêmement difficile de choisir. Imaginez dix années de coups de cœur, des millions de photos parcourues, des milliers de favoris, et n’en sélectionner que trois, c’est ardu !

J’ai quand même choisi trois photos « récentes » qui m’ont particulièrement marquée. Pour une simple et bonne raison : elles m’ont raconté une histoire… Outre le fait que les photographes ont un véritable univers, une vraie « couleur », une réelle sensibilité… s’ils ne m’avaient pas fait partager un semblant d’intimité à travers leurs images, cela n’aurait pas fonctionné, alors merci.

Raining again
Satisfaction

Y a-t-il d’autres aspects de la photographie qui vous passionnent, quelque chose en particulier ?

Un projet me trotte dans la tête depuis bientôt deux ans mais je n’ai pas encore trouvé LA personne avec qui le réaliser. J’aimerai m’associer avec un peintre portraitiste pour créer des tableaux mixant photo et toile. Imaginer, sur des clichés originaux, les couleurs qui ont fui mon travail. Un peu à la façon des anciennes cartes postales vintage sur lesquelles on repeignait le maquillage ou les accessoires. À bon entendeur…

Par la fenêtre

Si vous aviez un secret à partager à propos de la photographie, quel serait-il ?

Suivre son instinct.

Le manteau de pluie

« Dans cinq ans, je serai… »

Dans cinq ans, je serai… une meilleure photographe, plus vieille et moins sauvage ! :)

Un immense merci à Christine Lebrasseur pour cette très belle interview sur FlickrBlog. Bonne chance pour votre projet !

Retrouvez la galerie de Christine Lebrasseur sur Flickr mais aussi son portfolio sur sa page Facebook. Suivez son activité sur son blog .