Pourquoi nous modifions les comptes gratuits.

pigalle #2

Aujourd’hui, nous annonçons des modifications de nos comptes gratuits et Pro qui marquent une nouvelle étape pour Flickr. Pour être honnêtes, nous avançons chez Flickr en gardant un œil sur le passé. Si nous sommes convaincus que l’avenir de Flickr est prometteur, nous avons aussi parfaitement conscience d’avoir perdu certains membres de notre communauté à cause d’erreurs du passé. Nous savons également que nous pouvons puiser dans notre propre histoire afin de trouver différentes pistes qui permettront de construire un avenir solide pour Flickr.

La plupart des nouveautés que nous annonçons aujourd’hui sont incontestablement positives : nouvelle connexion simplifiée avec l’adresse mail de votre choix, améliorations du compte Pro et autres avantages proposés par nos partenaires. Les modifications apportées à nos comptes gratuits sont importantes. Je souhaiterais vous montrer qu’elles sont nécessaires et vous prouver qu’elles sont le bon choix pour Flickr.

À partir du 8 janvier 2019, les comptes gratuits seront limités à 1 000 photos et vidéos. Si vous avez besoin d’un stockage illimité, vous devrez effectuer la mise à niveau vers Flickr Pro.

En 2013, Yahoo avait perdu de vue les spécificités de Flickr et avait répondu à l’évolution du partage de photos en ligne en proposant à chaque utilisateur de Flickr 1 To d’espace de stockage gratuit. Cet espace de stockage impressionnant et les nombreuses autres modifications apportées à Flickr à cette époque ont eu des conséquences très négatives.

Tout d’abord, et plus particulièrement, les 1 To d’espace de stockage gratuit ont attiré des membres qui n’avaient pas d’intérêt particulier pour la photographie, mais qui étaient séduits par la gratuité du stockage. Notre plateforme s’est par conséquent éloignée de sa fonction première : l’interaction de la communauté et l’exploitation des intérêts partagés qui font de Flickr la meilleure plateforme partagée pour les photographes du monde entier. Nous savons que ceux d’entre vous qui appréciez notre communauté n’ont pas aimé cette nouvelle orientation. Avec le changement actuel, nous recentrons Flickr et favorisons de nouveau cette interaction.

Ensuite, l’aspect financier et les bénéfices générés en disent long sur un produit. Le fait d’offrir des espaces de stockage importants crée des données qui peuvent être vendues à des annonceurs, avec le risque que les intérêts de ces annonceurs passent avant les vôtres. En réduisant l’espace de stockage gratuit, nous nous assurons que Flickr fonctionne sur la base d’abonnements, ce qui garantit que votre expérience reste au cœur de nos préoccupations. SmugMug, l’entreprise de photographie qui a récemment fait l’acquisition de Flickr auprès de Yahoo, a depuis longtemps une maxime qui interpelle profondément l’équipe Flickr et résume la façon dont nous pensons pouvoir répondre au mieux à vos besoins : « Vous n’êtes pas notre produit. Vous êtes notre priorité. » C’est à vous que doivent plaire les fonctionnalités et les expériences que nous concevons, pas aux annonceurs. Et cela devient possible lorsque nos membres sont également nos clients.

La gratuité du stockage envoie également à toute une génération de membres Flickr le message erroné que le stockage, et même Flickr proprement dit, n’ont pas de valeur et n’ont donc pas à être payés. Rien ne saurait être plus loin de la vérité : en dehors de Flickr, il n’existe pas d’autre plateforme pour le partage, la découverte, l’apprentissage et l’interaction dans le domaine de la photographie. Par ailleurs, le stockage de dizaines de milliards de photos de membres de Flickr représente un coût impressionnant et nous avons besoin de l’aide de nos membres les plus actifs : nous avons besoin qu’ils continuent à investir dans la stabilité, la croissance et l’innovation de Flickr.

What He Might Have Heard

Comment nous avons choisi la limite de 1 000 photos/vidéos

Nous sommes partis de l’idée que les membres détenteurs d’un compte gratuit sont essentiels au dynamisme de Flickr. Nous restons par ailleurs déterminés à permettre à toute personne ne souhaitant pas ou ne pouvant pas payer un compte Pro d’avoir un compte gratuit afin de participer et de contribuer à la communauté Flickr.

Aujourd’hui, la plupart des produits vendent des espaces de stockage en méga-octets ou en giga-octets. Pourtant, les photographes que nous avons interrogés savaient plutôt le nombre de photos qu’ils avaient prises dans les jours qui précédaient, mais peu d’entre eux étaient en mesure de nous indiquer l’espace de stockage qu’occupaient ces photos, à moins de faire des calculs compliqués. Le décompte des photos est plus simple et plus intuitif. Il est également dans la lignée de ce que Flickr faisait par le passé (avant 2013, les détenteurs d’un compte gratuit avaient une limite de 200 photos) et l’idée de revenir à nos fondamentaux nous a plu. Nous avons donc repris l’unité photo, mais en multipliant par cinq ce nombre limite.

Nous sommes également convaincus que les photographes devraient pouvoir importer dans Flickr des images dans leur format d’origine, non compressées, sans avoir à se préoccuper de garder de la place ni à s’inquiéter de la taille toujours croissante des photos.

Et enfin, nous avons examiné les comptes gratuits et Pro, et y avons trouvé une différence très claire : la très grande majorité des comptes Pro ont plus de 1 000 photos sur Flickr et la très grande majorité des comptes gratuits ont moins de 1 000 photos. Il nous semble que la ligne que nous avons tracée est à la fois équitable et généreuse.

Nous savons que les changements peuvent être difficiles ; cela ne fait aucun doute. Mais nous nous engageons à ce que Flickr reste centré sur vous, cher photographe. Flickr et notre communauté prennent une orientation positive, pour un avenir durable, dans lequel nous pourrons continuer à développer des fonctionnalités et des produits qui façonneront dans les prochaines années le monde de la photographie.