Une rencontre fortuite a bouleversé la vie de ce photographe

Rick Guidotti a longtemps été photographe de mode pour des clients tels que Elle, GQ, Marie Claire et Revlon. Il a travaillé avec des mannequins comme Cindy Crawford et Claudia Schiffer. En tant qu’artiste, Rick s’est senti frustré par la définition très réductrice de la beauté qu’on lui imposait dans son travail. Un après-midi, Rick a aperçu dans la rue une femme à l’allure atypique, mais saisissante. Il s’avérait que celle-ci était atteinte d’albinisme. Lorsqu’il s’est lancé dans des recherches sur cette maladie, Rick a été choqué par les représentations dénuées de toute humanité que donnaient de ces personnes les revues et les ouvrages médicaux. Cela l’a poussé à agir : il a exploité son talent de photographe de mode pour réaliser des portraits magnifiques de personnes atteintes d’albinisme. Il s’est ainsi lancé dans une véritable mission dont le but est de révéler la beauté des personnes que la société a l’habitude d’ignorer. Aujourd’hui, l’association de Rick, Positive Exposure, est mondialement reconnue dans sa lutte pour réhabiliter et rendre leur dignité aux personnes atteintes d’albinisme et d’autres anomalies génétiques. Son parcours est retracé dans le documentaire « On Beauty », un succès dans les festivals de cinéma. Il a même collaboré avec des gouvernements africains pour lutter contre les violences et les superstitions dont sont victimes les albinos

Ces photos dévoilent une facette des cosplayers que vous ne verrez jamais à la Comic con

La série Alter Ego de Corey Hayes, photographe portraitiste à New York, présente le monde du cosplay, souvent photographié mais rarement compris. Une fois arrivé à la New York Comic Con, il a été stupéfait de voir élevés au rang de rock stars les fans déguisés, imitant leurs personnages préférés de bandes dessinées ou de mangas. Souvent oubliés ou catégorisés comme un peu geeks dans la vraie vie, les cosplayers prennent vie, en quelque sorte, lorsqu’ils revêtent leurs costumes élaborés. Fasciné par la capacité des costumes à allier confiance en soi, identité et communauté, les portraits captivants de Corey représentent les cosplayers à la fois avec et sans leur costume. Ils font tomber les barrières et sont la preuve indéniable des possibilités et de l’attrait que peuvent exercer les costumes et ce monde de fantaisie.

Twitter Tuesday : ruelle

Vous est-il déjà arrivé de vous perdre dans des ruelles étroites ? Elles sont parfois sombres mais intriguantes et elles ont souvent un charme fou. […]